Loomio

Une Ecole ouverte sur le monde qui forme des citoyens

FP Fédération PEEP Public Seen by 416

• Un citoyen en devenir
Si l’on s’accorde sur le rôle majeur de L’École sur la formation des citoyens, elle ne porte pas à elle seule cette responsabilité. Les parents, les acteurs politiques, la société interviennent également. Ainsi, l’alliance avec les familles est fondamentale dans ce domaine.
Les parents de la PEEP proposent que les actions dites de citoyenneté soient élaborées avec les représentants de parents d’élèves des établissements scolaires.
Si l’apprentissage de la citoyenneté passe en premier lieu par une connaissance de nos institutions et du fonctionnement de notre démocratie, elle requière également d’être pratiquée, d’être appréhendée, en « exerçant » sa citoyenneté.
Il est nécessaire de créer des instances où les représentants des élèves pourront véritablement être décisionnaires sur l’organisation de la vie de l’établissement qu’ils fréquentent : le projet d’établissement, le règlement intérieur, les actions développées par les élèves, etc.
Plus globalement, la PEEP soutient que le rôle des délégués élèves doit être renforcé dans les établissements. Animateurs de la démocratie scolaire, ils pourront intervenir également dans la prévention des conflits et de toutes autres formes de violence. Les établissements scolaires se mobiliseront pour soutenir la création de journaux des élèves et toutes formes d’expression.
Le statut de délégué des élèves pourra être étendu aux écoles primaires.

• Un citoyen éclairé
L’école permet la transmission d’une culture commune. Pour qu’une culture commune à toute notre société perdure, elle doit être avant tout redéfinie, puis partagée. Pour atteindre cet objectif, la co-construction avec les parents nous semble encore une fois indispensable.
Les parents de la PEEP proposent la création d’une nouvelle instance d’élaboration des programmes, composée non seulement des experts de l’éducation mais intégrant aussi des acteurs de la vie civile, dont les parents d’élèves bien entendu. Ainsi, une définition de notre culture commune, allant au-delà même des valeurs de la république, de la laïcité pourra être réaffirmée.
La culture, levier de lutte contre les inégalités, doit être partagée : à l’instar des associations sportives, la PEEP propose la création d’une association culturelle et artistique, ACA, au sein de chaque établissement scolaire, regroupant élèves, parents, enseignants et acteurs du monde culturel. L’association aurait pour mission d’organiser et de coordonner les actions culturelles et artistiques dans le cadre du parcours d’éducation artistique et culturelle, en primaire et collège notamment.

• Un citoyen libre dans un monde connecté : numérique et informatique
La société d’aujourd’hui est digitale et le sera encore davantage demain. L’Ecole doit aider les élèves, citoyens de demain, à comprendre le monde qui sera le leur : celui des algorithmes et du digital. Pour rester un citoyen libre, il est nécessaire de maîtriser le monde dans lequel on vit, les flux d’informations, les mécanismes des réseaux sociaux et connaitre l’économie d’internet.
Dans ce cadre, l’Ecole, à l’instar des familles, a pour mission de renforcer la capacité à l’esprit critique et à l’expression des jeunes.
La PEEP soutient l’enseignement de l’informatique, des classes de primaire jusqu’au lycée, ainsi que la création d’une discipline ouvrant sur un CAPES et une Agrégation. Des professeurs compétents sur un sujet majeur !

• Un citoyen ouvert sur le monde : les langues vivantes
La maîtrise de deux langues vivantes est un nouvel essentiel dans notre société.
Plus axé sur l’oral, l’enseignement des langues vivantes devra être complètement réformé. Des dispositifs mettant en place l’enseignement de disciplines en langue étrangère pourraient pour exemple être développés.
Les élèves doivent pouvoir au cours de leur parcours scolaire séjourner régulièrement à l’étranger pour découvrir d’autres cultures et pratiquer d’autres langues. Les dispositifs d’échange entre les établissements européens doivent être multipliés : rencontrer des cultures différentes, faire des stages à l’étranger sont autant de moyens d’acquérir de l’autonomie, de mettre en perspective et de définir sa culture nationale et sa conception de la citoyenneté.

FP

Poll Created Thu 24 Nov 2016 1:50PM

La PEEP souhaite une Ecole qui forme des citoyens éclairés, libres et ouverts. Closed Fri 30 Dec 2016 10:02PM

Merci de voter ci-dessous pour exprimer votre opinion sur la proposition PEEP globale . Pour détailler les points de convergence, de divergence ou aller plus loin dans les propositions, n’hésitez pas à ajouter vos commentaires à la discussion entamée ci-contre.

Results

Results Option % of points Voters
Agree 53.3% 8 PA D VM H DH B APS AC
Abstain 6.7% 1 R
Disagree 40.0% 6 HJ P SC FB TZ D
Block 0.0% 0  
Undecided 0% 9 V EC FL FP M B FA AS FPM

15 of 24 people have voted (62%)

P

piel
Disagree
Tue 29 Nov 2016 5:23PM

Je suis réservée concernant le numérique. Son invasion ainsi que celle des écrans a des conséquences nocives (démontrée par les neurosciences). Il est de la liberté des parents de placer leurs enfants face aux écrans ou pas.

SC

Samuel Cywie
Disagree
Tue 29 Nov 2016 5:32PM

En accord avec le titre de la rubrique mais le contenu n'est pas en phase.Il est déjà souvent difficile de faire vivre les MDL ou d'impliquer les élèves dans les instances, en créer de nouvelles semble présomptueux.

DH

Diane Hervieu
Agree
Tue 29 Nov 2016 5:46PM

Sur beaucoup de points, il me semble que c'est aux parents de transmettre à leurs enfants. Mais je constate que beaucoup ont du mal. Alors oui, pour l'égalité des chances pour tous.

FB

Florence Bonnet
Disagree
Tue 29 Nov 2016 6:18PM

Créer des occasions de se disperser avec des projets visant à faire acquérir des "comportements citoyens" ou des connaissances sur le digital, je suis contre : beaucoup de blabla, alors que les jeunes sont paumés dans leurs apprentissages de base

R

rey
Abstain
Thu 1 Dec 2016 9:05AM

faire apprendre aux enfants les bases de français et mathématiques,approfondir l histoire avec de la chronologie,la géographie, afin d'acquérir un esprit critique abolir les textes sur le mélange des genres sous prétexte de l'égalité des sexes..

D

David
Disagree
Wed 7 Dec 2016 7:06AM

Cf commentaires

D

David
Disagree
Wed 7 Dec 2016 7:32AM

Le Titre sonne bien mais trop de sujets évoqués et qui n'ont pas de lien avec ce titre ! Je ne vois pas par exemple le lien avec citoyenneté et ensignement des algorithmes et l'informatique !
Je ne pense pas que ça soit fondamental.Cf plus loin.

M

MARCHAL Tue 29 Nov 2016 5:40PM

Je suis totalement d'accord pour l'intégration d'acteurs civils, la plus grande participation des parents qui sont souvent vus comme des personnes pouvant gêner les professeurs, tandis que parents et professeurs, chacun dans leur spécialité, font un travail parallèle pour atteindre un même but. Faire des enfants des personnes qui pourront s'adapter à la société. Pour le moment la société va plus vite que l'Education Nationale, et cela pose un problème depuis des décennies. Ralentir le numérique serait une erreur. Les métiers de demain ne sont pas encore inventés.. Il est absolument nécessaire et vitale que les enfants soient immergés dans le numérique, car la société va de toute façon les y conduire. Et la question du nombre d'heures devant un écran cache d'autres questions plus importantes (même si chez les jeunes enfants, c'est une vraie question et une situation qui peut être jugée préoccupante) : quelle société voulons-nous dessiner ? Probablement que tout se fera via des téléphones intelligents, avec des voitures sans chauffeur, et plus vite que nous ne pourrions l'imaginer. Probablement que la médecine évoluera aussi très vite, et l'alimentation et la production alimentaire aussi. Ce n'est peut-être pas souhaitable et probablement nous ralentirons les processus en cours car nous n'arriverons pas à les accepter. Mais cela va quand même aller très vite.

TZ

Timothy Ziman Tue 29 Nov 2016 6:10PM

Je suis d'accord avec le titre mais pas avec le texte: par exemple pour comprendre le numérique il faut surtout améliorer l'enseignement des maths, pas organiser un concour de plus. L'idée de transformer les délégués de classe en sorte de "préfet d'école" à l'anglaise est aussi très discutable. Et la phrase "acteurs de la vie civile" floue: ca veut dire des hommes d'affaires et des politiques pour définir le programme?

B

boulier Tue 29 Nov 2016 6:21PM

vous avez bien de la chance de savoir de quoi sera fait demain!
Sur les langues, des expérimentations avec des mp3 ont fait leur preuve, sont d'un coût raisonnable (par rapport aux voyages...)....mais aucune association de parents pour impulser ce type de projet?
Ça pose la question de la représentation? à ce niveau et aux autres que vous proposez?
Concernant le numérique...pourquoi pas une inspiration à la "42" qui permettrait d'aborder autrement le numérique et tellement d'autres choses

HJ

HUET JAMES Tue 29 Nov 2016 6:25PM

Je suis moins enthousiasme à redéfinir une culture, mais plus pour un partage de la culture.
La proposition d'une ACA posera problème dans certains établissements où la mixité a totalement disparu. DANGER

B

baiges Tue 29 Nov 2016 10:22PM

D'accord pour rendre responsables les élèves en tant que citoyens du monde et leur apprendre à utiliser les outils numériques pour découvrir, comprendre le monde qui les entoure et faire connaître leurs points de vue. En revanche, les cahiers sont pas pour autant à supprimer, ni les dictionnaires, ni l'écriture sur papier.
Concernant les voyages, il faut reconnaître qu'il est déjà très difficile pour les professeurs de trouver des familles acceptant de faire un échange, et puis le coût n'est pas à négliger.

FA

FERRAND Aurélie Wed 30 Nov 2016 7:40AM

Oui pour le numérique, car cela contrebalancerait un usage abêtissant (car majoritairement passif) à la maison. Sans vouloir revenir sur un débat passé, je regrette par ailleurs la disparition programmée du latin et du grec dans les collèges et lycées. ces langues dites "mortes" sont un excellent tremplin vers les études universitaires quelque soit la discipline. ce sont les racine de la langue dans toute sa saveur que l'on perd, avec ses aspects ludiques et enthousiasmants....

D

David Wed 7 Dec 2016 7:56AM

nos enfants ont besoin d'acquérir des bases solides de raisonnement et de développer l'esprit d'analyse et critique afin de mieux se préparer au monde du digital. Cet apprentissage se passe par l'approfondissement des matières scientifiques et littéraires classiques. Je ne pense pas qu'ils aient besoin d'apprendre le digital dès le primaire ni même au College et au lycée.
Ils sont nés avec le digital et les écrans ... c'est leur monde plus que le notre.
Aidons les à apprendre comment mieux utiliser ces outils et Renforçons les matières scientifiques et littéraires fondamentales!

FPM

federation peep Martigues Sat 21 Jan 2017 10:40PM

Aidons les élèves à mieux maîtriser les outils de traitement de texte, de tableurs, de présentation. C'est leur univers, ils doivent avoir des bases en programmation. Des études ont montré tous les apports de l'enseignement de la programmation pour le développement mental logique des plus jeunes.
On prône la nécessité d’éducation à la citoyenneté, de soutien à la parentalité, alors qu'on l'a réduit aux loisirs de divertissement. Il serait peut-être temps de prévoir la citoyenneté, la parentalité au cœur d'un vrai programme d’éducation en la matière! Dès le plus jeune âge, les techniques d’expression et de créativité, les besoins fondamentaux du développement personnel, l'intégration des techniques de relaxation pour permettre l’apprentissage de la gestion des émotions, cela aussi fait partie de la citoyenneté, l'estime de soi...
Éducation à la citoyenneté, à la parentalité, culture du développement personnel et social, en tronc commun en plus du savoir lire, écrire et compter.