Loomio
Tue 1 Nov 2016 3:53PM

Principes gouvernance 3) Liens entre Codir et IPC

MR Mathieu Richard Public Seen by 353

Etes vous d'accord pour qu'il existe
-un double lien (un représentant de chaque dans l'autre) ou plus entre le Codir et l'IPC?
-des rassemblements hybrides tel que l'inter-coop ou des groupes de travail réguliers permettant d'associer administrateurs et opérationnels sur les sujets qui le nécessitent?

N'hésitez pas à ajouter vos commentaires ou suggestions!

MR

Poll Created Tue 1 Nov 2016 3:53PM

Il doit y avoir un double lien entre le Codir et l'IPC et des rassemblements hybrides Closed Wed 30 Nov 2016 3:01PM

Results

Results Option % of points Voters
Agree 75.0% 6 JN MR YL FM F CJ
Abstain 0.0% 0  
Disagree 25.0% 2 DR GM
Block 0.0% 0  
Undecided 0% 14 G-E HM DU JS C SD GJ SM B C SC CS YZ YPL

8 of 22 people have voted (36%)

GM

Gérard Madon
Agree
Thu 3 Nov 2016 6:27PM

Mais le double lien entre IPC et CODIR doit être complété par la mise en place d'outils collaboratif permettant à chaque membre des deux instances de pouvoir suivre les activités de l'autre (transparence) et intervenir s'il le considère utile.

GM

Gérard Madon
Agree
Thu 3 Nov 2016 6:27PM

Mais le double lien entre IPC et CODIR doit être complété par la mise en place d'outils collaboratif permettant à chaque membre des deux instances de pouvoir suivre les activités de l'autre (transparence) et intervenir s'il le considère utile.

GM

Gérard Madon
Disagree
Thu 3 Nov 2016 7:03PM

Mais le double lien entre IPC et CODIR doit être complété par la mise en place d'outils collaboratif permettant à chaque membre des deux instances de pouvoir suivre les activités de l'autre (transparence) et intervenir s'il le considère utile.

GM

Gérard Madon
Disagree
Thu 3 Nov 2016 7:04PM

Le double lien entre IPC et CODIR doit être complété par la mise en place d'outils collaboratif permettant à chaque membre des deux instances de pouvoir suivre les activités de l'autre (transparence) et intervenir s'il le considère utile.

MR

Mathieu Richard
Agree
Fri 11 Nov 2016 7:48PM

CA EN: ok pour double lien mais sans droit de vote (contrairement à la définition sociocratique)
ok pour un espace d'échange type intercoop, mais non décisionnaire (pas 1 instance), peu fréquent a priori ou convocable en cas de besoin réel sur 1sujet

JS

jean-jacques sabaloue Tue 1 Nov 2016 5:57PM

Je suis favorable à ce qu'il existe des rassemblements hybrides tel que l'inter-coop ou des groupes de travail réguliers permettant d'associer administrateurs et opérationnels sur les sujets qui le nécessitent.

Ces rencontres mélangeant une vision politique moyen/long terme et une vision opérationnelle (la réalité du terrain court/moyen terme) sont un terreau favorable à la consolidation du projet et à la cohésion globale des acteurs.

YL

yves-alain lienard Tue 1 Nov 2016 6:14PM

de quoi parle t on ?
- des liens pour fluidifier la compréhension et la compréhension OU de prises de décisions ?
- quelle définition au "poste" : porte-parole du groupe dont il est issu / rapporteur du groupe qu'il "écoute" vers le groupe dont il est issu ?
L'idée de départ de faire se rencontrer Codir-réseau et Inter-CA était qu'il nous paraissait important de confronter les vues des uns et des autres, pour que les uns et les autres ne travaillent pas de façon divergentes dans des bulles indépendantes.
Je suis favorable en ce sens à ces moments de rassemblement des opérationnels et du politique ; indispensable à mon sens pour proposer les orientations du réseau à court et moyen terme : faisable et acceptable

DR

dominique raison Wed 2 Nov 2016 9:23AM

la gouvernance démocratique, dans l'ESS, signifie notamment « Une séparation entre le pouvoir exécutif-technique-gestionnaire et le pouvoir politique-stratégique-de contrôle ».CONSEIL SUPÉRIEUR DE L’ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE
Bien sûr il faut une bonne discussion entre les instances élues par les sociétaires et les instances opérationnelles, mais il faut un peu de clarté dans le fonctionnement.

CJ

Cyril JARNY Thu 10 Nov 2016 6:49PM

Dominique, est-ce que tu veux dire que les SCOP n'entrent pas dans le champs de l'ESS ?

F

Forster Thu 3 Nov 2016 12:46PM

Des liens sont évidemment indispensables mais je préfèrerai une réunion régulière
( trimestre ?) d'un groupe restreint mixte Codir-IPC pour échanger sur les sujets nécessitant une décision commune
les membres désignés de ce groupe restreint affiliés à l'IPC devant se retourner vers l'ensemble de l'IPC pour valider une position commune ( et idem pour le Codir ?)

GM

Gérard Madon Thu 3 Nov 2016 6:24PM

D'accord dans l'ensemble avec la proposition, sous-réserve que le double lien entre IPC et CODIR soit complété par la mise en place d'outils collaboratif permettant à chaque membre des deux instances de pouvoir suivre les activités de l'autre (transparence) et intervenir s'il le considère utile.

DR

dominique raison Tue 8 Nov 2016 11:23AM

On met la charrue avant les bœufs : on est dans les questions de détail (en exagérant à peine), les questions à traiter quand on aura mieux défini ce qu'on est en train de bâtir (et qui n'est d'ailleurs pas IPC d'un côté et SM de l'autre). On mutualise un certain nombre de chose et après on verra l'opérationnel.

CJ

Cyril JARNY Thu 10 Nov 2016 6:48PM

Il s'agit bien d'un "double" lien puisqu'un premier lien existe déjà entre administrateurs et DG au sein des coop locales (enfin j'espère !!!).
Et mettre en place un 2e entre IPC et CODIR par des représentations croisées permettrait de bien renforcer ces liens.
Le plus réaliste semble être sous la forme de rassemblements communs 2 ou 3 fois par an.
L'hybridation des 2 instances serait idéale sur un plan démocratique, mais apparait peu réaliste en terme de temps passé pour les administrateurs et les DG qui devraient participer aux réunions des 2 instances.

DR

dominique raison Fri 11 Nov 2016 9:15AM

Les SCOP font partie de l'ESS c'est évident.
Les salariés ont un un vote majoritaire de 65 % mini.
Elles sont tournées vers le profit distribué aux salariés et autres associés.
Après, il faudrait voir comment les dirigeants (élus par les salariés) exercent le pouvoir politique et stratégique par rapport aux salariés; Mais le principe de séparation des pouvoirs dans l'ESS (si c'est ta question) ce n'est pas moi qui l'ai inventé, ça vient de l'ESS. Ca a été exprimé -récemment- comme condition de la démocratie.

CJ

Cyril JARNY Sat 12 Nov 2016 10:29AM

Dominique, je suis tout à fait d'accord avec toi que l'ESS prévoit la séparation des pouvoirs, et je suis parfaitement en accord avec ce principe. Mais toutes le options que nous avons envisagé jusque là pour la future organisation sont bien en accord avec ce principe.
La séparation des pouvoirs signifie que le CA doit être différent de la DG, ce qui est bien le cas dans toutes les configurations envisagées. Ce principe n'interdit pas pour autant la présence de salariés dans les CA, comme c'est le cas de la plupart des SCIC du réseau Enercoop et le cas de toutes les SCOP.
Dans le cas de SOM "administrés" par les DG des SCIC locales, il y a bien une structure avec des salariés (les SOM), une Direction Générale, et un conseil d'administration composé de personnes différentes de la direction générale et qui ne sont pas salariés des SOM. Toujours dans cette même configuration, à l'échelle du réseau, il y a bien séparation des pouvoirs également par la présence d'une IPC qui est différente du CODIR, y compris dans le cas de participations croisées.
Autrement dit, toutes les configurations que nous avons envisagé jusqu'à maintenant sont bien en accord avec les textes de références que tu mentionne, et que nous ne devons pas oublier pour les éventuelles nouvelles propositions que nous pourrions envisager à l'avenir.

YL

yves-alain lienard Thu 17 Nov 2016 2:34PM

lienS entre Codir-Réseau et IPC ? : nécessaire mais trop flou aujourd'hui pour statuer sur le rôle et les tâches, expérimenter dès à présent mais seulement consultatif
ARGUMENT : aller vers la simplicité, il sera plus facile de rendre formel ensuite