Loomio

Une école des savoirs fondamentaux pour tous

FP Fédération PEEP Public Seen by 411

Des classes de maternelle à celles du collège, les parents de la PEEP proposent l’instauration d’un continuum pédagogique, dont l’objectif est la maîtrise des savoirs fondamentaux. Pour le créer, il faudra que la structure-même des unités pédagogiques puisse être foncièrement remise en question afin que le rythme d’apprentissage de chaque élève soit pris en compte, respecté, et que ces savoirs fondamentaux soient définitivement acquis.
Il faudra que ces savoirs soient identifiés par modules, que les élèves valideront au fil de leur parcours en primaire et au collège, à leur rythme.
Pour soutenir cette progression modulaire des apprentissages, il sera impératif que l’organisation scolaire prévoie l’intervention des enseignants du primaire et du secondaire auprès des élèves au regard de leurs besoins pédagogiques, non plus au seul regard de leur classe d’âge ou de leur cycle scolaire. Pourquoi un élève ne pourrait-il pas simultanément valider un module de grammaire de « niveau primaire » et un module de « niveau collège » en mathématiques ?

FP

Poll Created Mon 21 Nov 2016 2:17PM

La PEEP propose d'assurer l’acquisition des savoirs fondamentaux pour tous par un apprentissage adapté, de la maternelle au collège. Closed Fri 30 Dec 2016 10:02PM

Merci de voter ci-dessous pour exprimer votre opinion sur la proposition PEEP globale . Pour détailler les points de convergence, de divergence ou aller plus loin dans les propositions, n’hésitez pas à ajouter vos commentaires à la discussion entamée ci-contre.

Results

Results Option % of points Voters
Agree 81.3% 13 PA D HJ VM H DH GP DC HA BV APS PP R
Abstain 0.0% 0  
Disagree 18.8% 3 P B J
Block 0.0% 0  
Undecided 0% 10 V FL FP SC M B T MJ D MM

16 of 26 people have voted (61%)

VM

Valérie Marty
Agree
Thu 24 Nov 2016 8:37PM

C'est essentiel ! le niveau en orthographe a baissé et devient un handicap pour les jeunes dans le monde professionnel.

P

piel
Disagree
Tue 29 Nov 2016 5:18PM

Ce que vous proposez-là est une énorme usine à gaz, qu'il est inenvisageable de mettre correctement en pratique. A trop complexifier le système, aucun enseignant de sera en mesure de le mettre en pratique pour des raisons pratiques.

DH

Diane Hervieu
Agree
Tue 29 Nov 2016 5:36PM

Sur le principe, je suis à 100% d'accord. Sur la mise en application, j'ai peur que ce soit encore dans le domaine du rêve. Et pourtant, ce serait tellement bien !

DC

De Camaret
Agree
Tue 29 Nov 2016 7:33PM

L'apprentissage est un phénomène personnel, sa réussite est liée à son adaptation à chaque élève. Tout ce qui va dans le sens de l'adaptation est nécessaire à la réussite de l'apprentissage.

HA

HALLOPEAU ANNE
Agree
Tue 29 Nov 2016 9:02PM

Je suis entièrement surtout i la mise en place est simple

J

jaouen
Disagree
Wed 30 Nov 2016 10:18AM

trop compliqué. Les écoles refusent déjà de mettre en place les pap!

APS

APE PEEP ST MAIXENT L'ECOLE
Agree
Wed 30 Nov 2016 12:55PM

peep st maixent

R

rey
Agree
Thu 1 Dec 2016 9:18AM

recruter des enseignants dès la primaire pour dédoubler les classes de 30 enfants faciliterait les apprentissages.
apprendre les bases de l'orthographe,maths...sans vouloir brûler les étapes,ce qui conduit à l'échec mais chacun son rythme..

D

Danielle
Agree
Mon 5 Dec 2016 2:12PM

D'accord

SC

Samuel Cywie Tue 29 Nov 2016 5:24PM

Je suis totalement pour "une école des savoirs fondamentaux" et une école qui ne fait pas monter de façon automatique les élèves quand ils n'ont pas acquis les savoirs ou les méthodes.
En revanche le coté modulable intéressant en théorie me semble bien compliqué à mettre en place.

VM

Valérie Marty Tue 29 Nov 2016 5:39PM

Nous devons en effet proposer un modèle simple et souple..

M

MARCHAL Tue 29 Nov 2016 5:30PM

Il faut reprendre tant de choses qu'il est difficile de savoir si ces modules à valider seront la bonne piste. En tous les cas, c'est une piste. S'il y a de la flexibilité, sans limite pour valider tel ou tel module jusqu'à un moment donné (CM2 par exemple), ce sera probablement efficace. Un peu comme en fac, quand on valide des connaissances. Si l'étudiant n'a pas tout validé, il doit absolument se débrouiller pour le faire avant la nouvelle année, sinon il redouble. Mais là, avec la tendance lourde dans les établissements qui pousse les enseignants et les responsables d'établissement à ne pas faire redoubler, que fera-t-on de ces élèves qui auront besoin de plus de temps ?

B

boulier Tue 29 Nov 2016 6:03PM

Sur le principe même, ça me pose question: en verbal être en niveau primaire et en maths en niveau collège, cela s'appelle un développement dys harmonique!
Adapter un apprentissage n'est pas uniquement le lisser sur le temps, c'est le re penser. L'adapter à chacun ne se résume pas à simplement l'allonger.
En outre, un élève de primaire ou de collège n'est pas un étudiant! Les enfants ne sont pas des adultes en miniature.

HJ

HUET JAMES Tue 29 Nov 2016 6:08PM

Formation par groupe de besoins. D'accord

DC

De Camaret Tue 29 Nov 2016 7:04PM

Bonjour,
L'apprentissage est un processus complexe et personnel. Un enfant décide d'acquerir un savoir ou un savoir faire dans son intimité, avec ses parents, ses freres et soeurs, ses amis. Il est motivé par le jeu, la découverte, l'amusement, le plaisir, le sérieux, la nouveauté, etc... Le rythme de son apprentissage est personnel. Son developpement personnel est lié à son entourage, ses goûts, ses capacités intellectuelles et physiques, etc... Nous pouvons disserter longtemps sur le sujet de l'apprentissage. Il existe autant d'apprentis que d'élèves.
L'Education Nationale aura beau vouloir faire entrer un maximum d' élèves dans un moule, c'est une erreur.
La définition des savoirs fondamentaux pose probleme.
L'école primaire et le college ne prodiguent plus les savoirs fondamentaux à la poursuite d'études supérieures.
Beaucoup d'élèves arrivent au lycée : sans savoir parler et écrire correctement le Français, sans savoir leur tables de multiplications, sans savoir faire une division, ni une règle de trois. Leur niveau en Anglais est faible.
La plupart des enfants n'ont pas de méthodes de travail, d'apprentissage, ils ne savent pas mémoriser, analyser ou argumenter.
l'Education Nationale devrait vraiment se remette en cause. A commencé par ses établissements qui agglutinent 35 élèves par classes...

DC

De Camaret Tue 29 Nov 2016 7:08PM

Il est donc urgent d'adapter l'apprentissage à chaque enfant.

B

baiges Tue 29 Nov 2016 10:28PM

Les notes existent toujours. Pourquoi créer des modules ?Je ne vois pas d'amélioration avec ce système.

MJ

MARCEAU jerome Wed 30 Nov 2016 5:25AM

il faudrait juste que les enseignants puisse valider l'apprentissage global des enfants. Les notes et les modules ne servent qu'à flatter l'ego des parents. Nous devons nous reposer sur le développement intellectuel, culturel, musical... de nos enfants. Le système veut créer des moutons pour s'auto gérer. A trop vouloir donner à nos enfants un tronc commun,le système annihile leur personnalité.

B

boulier Wed 30 Nov 2016 9:10AM

l'éducation nationale propose des connaissances. Elle n'est pas là pour former des personnalités : chacun son boulot! A force d'en attendre tout et n'importe quoi... on a surtout du n'importe quoi. Malheureusement, ce n'est pas qu'au lycée qu'ils arrivent sans bagages!
L'esprit critique ne s'acquiert pas au primaire!
un enfant ne décide pas d'apprendre! comme il ne décide pas de grandir! C'est une vision de l'enfance qui date....du temps où l'enfance n'existait pas!

Vos visions hyper individualistes mettent en question le fondement même de l'éducation nationale C'est le" moule" des valeurs de la république que l'on interroge ? Résumer le problème au nombre d'élèves par classe est très réducteur (sans jeu de mot)....

Il me semble qu'une prise en compte des spécificités de chacun ne peut pas passer par une solution unique pour tous et qu'un seul professionnel (enseignant) n'est pas à même de trouver des solutions à chaque situation, car tout n'est pas qu'une question d'apprentissage.

Pour moi, c'est la diversité des propositions d' apprentissages avec mise en commun à des moments clefs (comme des "passages d'étapes") et qui garantirait le même contenu (les fondamentaux) pour tous.

B

boulier Fri 2 Dec 2016 6:33PM

peut on avoir une étude scientifique sur la différence entre une classe de 30 élèves et une de 20?
j'ai bien peur que ce ne soit pas cette variable qui soit la plus pertinente....