Loomio
Fri 15 Dec 2017 6:15PM

GO - NOGO - Projet de Recherche

AL Agathe Lehel Public Seen by 356

Bonjour à tous,

L'éco2FEST 2017 est presque terminé - ATTENTION, IL RESTE DU TRAVAIL ;) et des partenaires nous sollicitent déjà pour initier une nouvelle collaboration.

Je vous invite à lire et à contribuer sur les documents du projet de recherche sur le mouvement Fab Labs pour une validation du go OuiShare pour lancer le projet de recherche. Nous avons beaucoup de travail pour lever les fonds et mettre le projet en application, il faut commencer tôt :)

https://drive.google.com/drive/u/0/folders/1pAadtByNX3RObM3um5pcWNc80K5JtoGK

Un immense merci pour votre contribution d'une part et votre futur go d'autre part qui nous permettra de lancer officiellement le travail sur le projet de recherche.

AL

Poll Created Mon 18 Dec 2017 8:27PM

Validation projet de recherche Closed Mon 25 Dec 2017 11:03PM

21 personnes ont vu le post, il est temps de voter :)

Results

Results Option % of points Voters
Agree 100.0% 6 TB E FL JM PSD K
Abstain 0.0% 0  
Disagree 0.0% 0  
Block 0.0% 0  
Undecided 0% 25 F EEO AB BD MW MV LA CM AB LA SL EO CA KL AL TF NM NR RS SL

6 of 31 people have voted (19%)

PSD

Pierre-Laurent Salin de l'Étoile Mon 25 Dec 2017 10:42PM

Il est dans les activités de Ouishare de réaliser de la documentation ainsi que des études sur certains sujets. La possibilité de réaliser cette étude sur les FabLab est très intéressante et porteuse pour le développement de OS Quebec! Mais je crois que nous devrions plutôt nous positionner en tant que liant (entre différentes expertises) qu'en tant qu'expert dans tels ou tels domaines.

A - Nom : Ouishare, Spécialité : Généraliste ?

J'ai compris depuis le peu de temps que je m'investis dans Ouishare que l’une de ses principales particularités est d'avoir un regard global sur certains sujets d'avenir (économie collaborative, transition numérique, développement durable, mobilité, école du futur...). C'est en étudiants leurs impacts potentiels ou réels sur la société qu'il est possible d'encourager leur déploiement, donner des pistes d'amélioration ou encore signaler les points de tension. Mais pour avoir ce type de regard d'"expert généraliste", encore faut-il pouvoir observer les deux cotés de la médaille!

Cette particularité de « généraliste » que Ouishare possède lui permet de se rapprocher de différents organismes publics/privé, d’institutions, d'associations, de grandes entreprises, de PME, d’associations ou de consultants et expert dans de nombreux domaines. Nous arrivons à fédérer l'ensemble des acteurs du changements spécialistes autour de ces grandes questions d'avenir (EC, numérique, mobilité, DD) et cela représente, selon moi, une des grandes valeur ajoutée de Ouishare.

L’idée d’avoir une vision de spécialiste (réduite mais plus pointu) sur de tel sujets nous mettrait en position « d'expert » (ex. : étude environnementale). En s’appropriant de telles expertises, nous sommes susceptible d’empieter sur le terrain d'expert locaux, de faire face à leurs critiques très pointues et de s’exposer à de futurs tension.

Puisque nous connaissons bien les bénéfices de la coopération et des pratiques collaboratives pour les avoir expérimenté nous même, je crois que notre rôle dans une telle étude devrait être celui de facilitateur. Notre mission serait donc de faire coopérer des consultants, des entreprises, des institutions, des collectivité de différents horizons et surtout qui n’on pas l’habitude de travailler ensemble, à la résolution d’une problématique commune.

B - Think-Tank & Do-Tank

Je vois donc avec cette étude une vraie opportunité de travail que seul Ouishare puisse accomplir, soit :
- Fédérer un groupe d’acteurs pluri et inter-disciplinaire,
- Définir une problématique commune,
- Réaliser un plan d’actions et instaurer une méthodologie de travail (ex : holacratie),
- Distribuer les rôles et s’assurer du bon déroulement du projet (phases, objectifs, qualités, délais…),
- Rassemblement des informations, leur analyse et la restitution du travail accompli sous forme de documentation.

Mais également assurer la mise en œuvre d'une solution à la problématique (#do-ocratie). En effet, en tant que grand promoteur de la do-ocratie, nous devrions intégrer à ce projet une phase opérationnelle :
- phase d’expérimentation de différentes solutions en réponses à la problématique,
- la validation d’une de ces solutions,
- son implantation dans le système de manière durable,
- assurer la coopération entre les opérateurs (coopération)
- assurer l'amélioration continue de la solution implantée (AGILITÉ)

Ainsi, nous pourrions, dès le départ, indiquer notre intérêt de résoudre la problèmatique identifiés dans l'étude en profitant de la richesse du groupement d'acteur réuni. Cela rejoindrait selon moi la deuxième force de Ouishare, soit celle d’être à la fois un Think Tank et un Do-Tank.

C- Pré-requis

Je suis donc super motivé pour participer à ce projet d’étude d’une manière ou d’une autre, mais avant, il faut avant tout que nous définition différentes choses avant de se lancer :

  • spécialiste vs généraliste : la position de Ouishare dans ce projet
  • la définition d’une problématique commune (avec l’ensemble des partenaires identifiés)
  • do-tank vs think-tank : s’engager dans la mise en œuvre de solutions en réponse à la problématique identifiée
  • identifier une méthodologie de travail collaborative (qui nous permettra de participer à d’autre projet similaire dans le futur)

Je suis sûr que nous avons tout ce qu’il faut pour réussir ce projet ensemble! Mais je souhaite simplement qu'il puisse faire connaitre le vrai potentiel de Ouishare Quebec dans l’écosystème local et participer au développement du travail réalisé au niveau de la communauté international.

Au plaisir de travailler avec vous dans ce super projet et de m’impliquer au mieux!

AL

Agathe Lehel Fri 5 Jan 2018 4:48PM

Merci @pierrelaurentsalin pour ton input super complet et pertinent! :D
En fait, je pense que nous avons commencé à répondre à ces questions mais ce n'est sans doute pas clair. En ce qui concerne tes points voici mes impressions :
- spécialiste vs généraliste & do-tank vs Think-Tank : les porteurs du projets sont, selon moi, révélateurs des volontés de rassembler des acteurs pertinents du réseau OuiShare QC. Jérémy a une formation en urbanisme et aménagement du territoire et s'intéresse tout particulièrement aux Fab Labs pour son sujet de thèse. Amélie est consultante en gestion des matières résiduelles et a mené/coordonné des projets de recherche. Et je représente OuiShare comme connecteure de notre réseau. Ces trois membres fondateurs du projet répondent (encore une fois, selon moi) à cette question de dualité spécialiste/généraliste et think-tank/do-tank. Les spécialistes (et ceux qui répondent au think-tank) étant Jérémy et Amélie et le généraliste (et qui répond également au do-tank) étant moi-même, représentant OSQ. Je fais une distinction claire ici mais chacun sera libre de participer à la spécialité des autres.

  • identifier une méthodologie de travail collaborative (qui nous permettra de participer à d’autre projet similaire dans le futur). C'est une étape à laquelle nous sommes rendus. Nous cherchons les meilleurs outils de travail collaboratif et gratuit pour démarrer la revue de littérature. Ce n'est qu'une fois la revue de littérature réalisée que nous pourrons déterminer l'angle d'attaque de la recherche et tous les points que tu mentionnes dans ton point B.

Est-ce que j'ai bien compris ton raisonnement et est-ce que ma réponse est suffisamment claire?

Pour finir, n'hésitez pas à contribuer directement sur le document pour enrichir le travail et nous faire part de vos doutes, enthousiasme, commentaires :)

Merci encore pour les retours et les votes! :clap:

TB

Tiberius Brastaviceanu Sat 6 Jan 2018 8:08PM

This exchange runs deep! It touches the identity of OuiShare as well as its deep structure.
Pierre-Laurent leans towards the a network vision. Agathe leans towards a community vision. These are very different views of OuiShare and any discussion on how to do things together will not reach full consensus unless these deeper differences are taken into consideration.
From my understanding, Pierre-Laurent sees OuiShare as a space where different individuals and organizations with different competencies and assets coordinate their efforts to do something. The main role of those who identify strongly with being place-keepers of OuiShare (people like himself and Agathe) is to make sure that those who want to do stuff together within the OuiShare collaborative environment can do it. So they facilitate and coordinate activity, while staying informed (they become generalists). So OuiShare is not a place where expertise can be guaranteed, or where resources are stored. It is not a classical organization with a pool of tangible assets and a defined and stable group of experts (kept in place by a salary + good conditions). It is rather a flow-through organization, where people with skills and resources CAN/MAY or MAY NOT aggregate around projects. It is the place-keepers (those who identify as such in Ouishare) who can attract other people with skills and resources and make them stick around for some time. The better they do that, the more OuiShare is seen as something that does something. So the main role of these place-keepers is to maintain OuiShare as an ATTRACTOR, so that people with various skills and resources keep coming into the space and stick around for enough time to get stuff done, before they leave and are replaced by others. This is the view I prefer, because it takes into consideration the fact that OuiShare can never guarantee expertise or capacity to do anything the same way classical organizations can. OuiShare is not a box containing these things, it is rather an attractor, dynamically attracting and loosing these things at the same time. Look at the membership (composition) of OuiShare over the past year, and you'll see exactly what I mean.
Agathe's view has been the norm for OuiShare Montreal, which has been functioning more like a community than a network, in my opinion. Not too many people are comfortable in the network paradigm, and I think this view has served OuiShare MTL pretty well in the past. Projects in OuiShare have been conducted as ''team projects'' rather than ''network projects''. Most of us, I'd say 99% are familiar with team projects, so in terms of operations, things are running smooth. But team projects (especially the long-term ones!) can be incompatible with the nature of OuiShare, with the fact that OuiShare is not a box-type organization, but rather an attractor-type organization with a high churn rate (people coming and leaving). Team projects are comfortable for most people, they feel good, because we create bonds and habits with those in the team. The problem is that they can only use the capacity that they have. If we say X and Y are the experts we close, we put a barrier, if not operational at least psychological, for other experts to come in and contribute. As soon as we name/announce a team we create these barriers at all levels. If we say here's a problem to solve and a methodology to solve it (which includes a group of facilitators and coordinators), some rules and tools, and whoever has a piece of the solution please drop it here or there, we open the process to anyone in the world to contribute - this is a network view.

In conclusion, Agathe continues the Ouishare Montreal tradition establishing team projects within OuiShare that is seen more as a community than a network.
Pierre-Laurent speaks about network projects and sees OuiShare as an attractor.
This project in particular can be executed in different ways. Agathe and Pierre-Laurent's approaches are most probably good for this particular project.
But when it comes to chose how we do it, we cannot reach a full consensus if we're not sensitive to these two very different approaches that exist within OuiShare at this moment.

TB

Tiberius Brastaviceanu Sat 6 Jan 2018 8:22PM

Here's another way to see it... We can never go to an organization and say ''OuiShare has the expertise for doing X and Y.'' This would be a lie, because OuiShare is not a box-type organization, meaning there are no contractual relations with its members/affiliates or partners to insure participation in X or Y activity. What we can say is ''We have a methodology and we can be pretty certain that if we get enough resources we can assemble a pretty good network of actors with expertise and various skills and do X and Y, perhaps better and cheaper than any other traditional organization.'' The second phrase is fully compatible with what OuiShare really is as an organization.

AL

Agathe Lehel Mon 8 Jan 2018 5:28PM

Thank you for your input @tiberiusbrastavice, it's appreciated.
If I understood your point, I don't really agree with you analysis about my point of view of OuiShare. In this project, founders are coming for 3 different "organizations" (If I'm not mistaken, Jeremy doesn't know well yet if he'll work on this project as OuiShare member or not). We gathered (or tried to) complementary profiles to answer think-tank and do-tank issues and we'll open the project to others organizations/individuals considering the result of the state of the art.
I understand what you mean and I agree, OuiShare should be an attractor. But, in my point of view, it should be a community/network too. It ONE of our strengths: people. It's not the good place to debate this point, we gonna open a new Loomio for this discussion very soon. Your input will be really appreciated.
Many thank for taking time to read, think and share your point of view @tiberiusbrastavice

TB

Tiberius Brastaviceanu Tue 9 Jan 2018 10:53PM

Just trying to inform this particular process... Sometimes we need to look deeper and unravel incompatible patterns that we're not always conscious about. Also, sometimes we think we are one thing but we act in ways that are incompatible with it. If a larger discussion about OuiShare in general is needed, fine, I can contribute to that too.